Retour à Michel Husson et à son « Portrait du pauvre en habit de vaurien ». Avec Jean-Marie Harribey

C’était le mercredi 7 février. Nous recevions donc Jean-Marie Harribey, qui nous aura présenté le livre posthume de Michel Husson, Portrait du pauvre en habit de vaurien, paru aux éditions Syllepse. Michel – on s’en souvient – nous aura en effet quitté le 18 juillet 2021, décédé subitement dans les Dolomites, et laissant inachevé un considérable travail, mené sur plusieurs années, à propos d’un sujet sensible. Celui de la perpétuation, depuis la révolution industrielle, d’une population de pauvres et de chômeurs, que les dominants ont de manière permanente jugés comme étant des « inutiles », des « surnuméraires », lesquels, parfois « assistés », ont toujours été stigmatisés. Jean-Marie Harribey a restitué l’impressionnant travail réalisé par Husson, de recension et d’analyse de la masse des théories, parfois dangereusement fantasques, dont celles, bien sûr, d’économistes, visant à justifier le sort fait à cette population. Quelle place dans cet ensemble pour la sélection naturelle, telle qu’élaborée par Darwin, et au dit « darwinisme social » ? Une question qui a animé une part du débat animé qui a suivi l’exposé fort instructif de Jean-Marie Harribey. Une soirée ayant valeur d’hommage au si regretté Michel Husson, et invitation à lire et méditer son dernier ouvrage.

Cliquer sur

Cliquer sur

Cliquer sur

Nombre de visiteurs depuis mai 2014: 19