Radio Lorraine Cœur d’acier (1979-1980). Avec Ingrid Hayes.

Ce 19 septembre 2018, à six mois des quarante ans d’un événement retentissant (Voir vidéo plus loin). On est sous Barre et Giscard, engagés dans le « sauvetage de la sidérurgie française », un plan dévastateur, devant aboutir à la suppression de 22 000 emplois en quelque dix-huit mois. C’est alors que, le 17 mars 1979, Radio Lorraine cœur d’acier, « radio de lutte » de la CGT, émet pour la première fois, au vu et au su de tous mais en totale illégalité, depuis l’ancien hôtel de ville de Longwy, à l’aide d’une antenne fixée sur le toit de l’église. Au plus fort des mobilisations contre le démantèlement de la sidérurgie, s’y retrouvent syndicalistes, ouvriers, femmes de sidérurgistes, commerçants, immigrés, enseignants, journalistes et artistes venus de Paris. Jusqu’à ce que la CGT mette un terme brutal à l’aventure, quinze mois plus tard. En s’ouvrant à la société locale, à ses valeurs, ses doutes, ses tensions et ses contradictions, RCA saisira sur le vif l’ordinaire des rapports sociaux et des modes de domination, qu’ils soient culturels, de genre ou de nationalité, et l’expression de formes d’émancipation individuelle et collective, alors que brûlent les derniers feux des années 68. Une mine pour mémoire, restituée à nous par Ingrid Hayes nous présentant son livre.

Ingrid Hayes est maître de conférences à l’ université Paris-Nanterre en histoire contemporaine, plus spécifiquement sur les mouvements sociaux. Elle travaille au sein du  Laboratoire Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la Société.

L’enregistrement

 

Nombre de visiteurs depuis mai 2014: 18