Transition énergétique : l’heure des choix politiques. Par Charline Dufournet, de l’association négaWatt.

Ce mercredi 13 avril 2022, un exposé pédagogique (voir vidéo ci-après) sur les travaux d’une association qui, depuis vingt ans, réunissant des ingénieurs mais aussi des praticiens de terrain, réfléchit aux possibilités d’une véritable transition énergétique : abandon des énergies d’origine fossile, avec leurs émissions, ainsi que du nucléaire. A partir de modèles qu’elle enrichit en permanence, elle élabore tous les cinq ans ce qu’elle appelle un « scénario », qui a trait à l’impact de chaque technique sur la soutenabilité. Là, non plus discourir avec de bonnes intentions mais se pencher en détail sur les possibilités de transition en tenant compte à la fois du rapport entre la source d’énergie et l’évolution du climat, de la question des matières premières (sans oublier celles indispensables à la transition), et de la transition agricole. Ainsi négaWatt a-t-elle développé une expertise de tout premier plan, indispensable pour tous les activistes du climat. Elle double son travail de celui d’un institut qui travaille avec les pouvoirs locaux (départements, municipalités) confrontés à des problèmes concrets qu’il s’agit d’apprendre à résoudre dans la concertation. Nous en reviendrait une riche leçon aux ressorts techniques qui, loin de constituer une esquive des débats et des enjeux – toujours politiques –, nous sera apparue indispensable pour ne pas réfléchir abstraitement. Au cœur de l’exposé de Charline Dufournet, le Scénario négaWatt 2022, aux enseignements brûlants d’actualité.

Charline Dufournet, diplômée de l’Institut d’études politiques de Lille, aujourd’hui responsable plaidoyer au sein de l’Association négaWatt, a travaillé précédemment à l’INES, Institut national de l’énergie solaire.

 

 

Retour sur le Scénario négaWatt 2022 ? Cliquez ci-dessous.

 

Nombre de visiteurs depuis mai 2014: 13