Le système financier ne nous referait-il pas sa crise ? Par Martine Orange.

Mercredi 10 mai 2023, au Lieu-dit, Martine Orange donc, journaliste économique que les lecteurs de Mediapart connaissent bien. Entrée en matière : après les faillites de plusieurs banques américaines et de celle du Crédit Suisse, faut-il s’inquiéter de la santé du système financier international ? Peut-être pas, dès lors que les banques centrales veillent au grain. Elles ont tiré les leçons de la grande crise de 2008. Sauf que, explique Martine Orange, les politiques alors menées pour conjurer le krach final du capitalisme sont à l’origine de ce qui se développe actuellement. Une inondation de liquidités – des centaines de milliards de dollars ! –, accumulées sans vivifier l’économie réelle. Et qui se traduisent par des inégalités effarantes : 1% des plus riches possèdent l’équivalent de ce que se partagent 50 % de la population mondiale ! Il fallait rompre avec la période de l’argent gratuit, des prêts à taux zéro, mais le Convid a imposé le « quoi qu’il en coûte ». Mais aujourd’hui, voici le retour de la guerre et de l’inflation, des pénuries (parfois délibérées), au détriment des populations et autorisant des opportunités de profits.  Les banques centrales sont face à un défi : prêter aux banques pour éviter d’autre faillites et aussi hausser les taux d’intérêt pour enrayer l’inflation. En même temps ! Partant de là, questions sur questions, pas des plus faciles, mais que, grâce aux éclairages d’une Martine Orange toute en pédagogie, on aura compris qu’il était interdit de s’en désintéresser.

 

Nombre de visiteurs depuis mai 2014: 2