Après Gaza ? Avec Sylvain Cypel.

Attention de haute intensité ce mardi 12 décembre, au Lieu-dit, pour écouter Sylvain Cypel invité par la Société Louise Michel. Les drames qui s’accélèrent depuis le 7 octobre en Israël et à Gaza donnent résonance à une attente : comprendre !  Comment tout cela est-il devenu possible ? Que faire pour arrêter la mécanique de la catastrophe ? Sylvain Cypel a écrit le livre Israël contre les juifs, dont une republication actualisée est à venir prochainement, il sait partager des connaissances décisives pour pénétrer la complexité des événements en cours. Il s’agit du fait que le gouvernement Netanyahou, et malheureusement sans doute une majorité de la société israélienne, en était venu à croire qu’il n’y avait plus de « question palestinienne ». Affaire réglée ! Du coup, le 7 octobre, le Hamas a fait voler en éclats cette illusion. Une défaite pour le pouvoir israélien, qui vaut une victoire du Hamas. Celle-ci imposée au prix d’un massacre qui a enclenché une soif sans limites de revanche du gouvernement israélien… Une descente aux enfers pour la population de Gaza, dont on ne voit pas quand elle finira et qui pourrait l’arrêter. Au fur et à mesure de la conférence, bien des questions qui font polémique s’éclairent. Terrorisme ? Terroristes certainement les actes du Hamas, mais aussi ceux de l’État israélien, qui vont jusqu’à des actions de portée génocidaire. Les Deux États, une perspective crédible ? Autre point fort dans ce tableau de la situation : ce qui se joue au sein de la communauté juive américaine, presque aussi importante que celle vivant en Israël, et que Sylvain Cypel connaît bien Elle est traversée de fortes divisions, une part très significative des juifs américains se dissocie de l’État israélien et dénonce la politique de son gouvernement. Rare facteur positif dans une situation si désespérante. Au-delà de l’exigence immédiate d’un cessez-le-feu à Gaza, Sylvain Cypel insiste sur l’idée que l’objectif pour sortir des implacables dynamiques destructrices en cours, et ce pour toutes les populations concernées, c’est d’imposer la fin de la colonisation. Un exposé passionnant qui a prêté à un débat très animé. Au terme duquel, le sentiment partagé que l’intérêt pour ces questions est loin d’être épuisé.

Et cliquer sur..

Et puis y aller revoir, à la conférence donnée par le même Sylvain en mars :

 

Nombre de visiteurs depuis mai 2014: 47