Mardi 24 octobre: la marchandisation du passé avec Luc Boltanski et Arnaud Esquerre.

Dans leur dernier livre Enrichissement Luc Boltanski poursuit en compagnie d’Arnaud Esquerre son travail de compréhension du capitalisme moderne qu’il avait initié avec Le Nouvel Esprit du capitalisme.

Nous sommes confrontés entre, d’un côté, une désindustrialisation qui vient encore de se vérifier récemment, et, de l’autre, par l’exploitation de nouvelles ressources qu’il s’agit justement d’analyser le plus précisément possible.

Les deux sociologues se sont intéressés à un domaine constitué par les arts, particulièrement les arts plastiques, la culture, le commerce d’objets anciens, la création de fondations et de musées, l’industrie du luxe, la patrimonialisation et le tourisme. Ils ont pris une importance sans précédent en particulier en France. Une des spécificités de cette économie est de tirer parti du commerce de choses qui sont, en priorité, destinées aux riches et qui constituent aussi pour les riches qui en font commerce une source d’enrichissement. Comment cette « exploitation du passé » génère-t-elle des profits considérables et quel est le rôle de l’État ?

Cette analyse se poursuit par une critique résolument nouvelle de la marchandise, c’est-à-dire toute chose à laquelle échoit un prix quand elle change de propriétaire, et de ses structures. C’est de tout cela dont nous débattrons avec Luc Boltanski et Arnaud Esquerre.

Mardi 24 octobre à 19h00 au Lieu-dit,
 6 rue Sorbier Paris 20°
 Carte et itinéraire